Tout savoir sur la division parcellaire

Quand on parle de la division, c’est qu’il y a forcément un sujet concernant la répartition de quelque chose. Alors en ce qui concerne la division parcellaire, il s’agit d’une répartition de terrain pour obtenir une ou plusieurs parcelles afin que des acheteurs puissent choisir le terrain qui lui convient. D’ailleurs, c’est devenu très populaire depuis plusieurs années, car le propriétaire aura la possibilité de vendre séparément son terrain. D’ailleurs, c’est souvent le cas lorsqu’un terrain bénéficie d’une grande surface afin que de grands projets puissent s’effectuer par les investisseurs. Alors voyons ensemble dans cet article, tout ce que vous devez savoir sur la division parcellaire.

Quels sont les avantages de la division parcellaire ?

Si on décide de vendre une ou plusieurs parties de notre terrain, c’est qu’il y a forcément des avantages, surtout que des investisseurs sont prêts à bâtir des projets de lotissements de prestige par exemple. En quelque sorte, c’est un moyen de pouvoir contribuer dans l’innovation d’une ville si l’on ne peut pas réaliser un tel projet. Les solutions sont nombreuses, alors essayez-les pour voir quel serait la meilleure option pour votre avenir.  

A lire également :

D’autres parties, le ou les propriétaires pourront gagner de l’argent pour investir dans d’autres projets. Cela pourrait aussi vous aider à mieux entretenir la partie qui vous reste au lieu de laisser le terrain vide pendant plusieurs années. Peut-être que vous devriez songer à cette alternative si vous possédez un grand terrain qui peut mener à de grandes choses pour les autres.  

Quel est le coût dans la procédure d’une division parcellaire ?

En fait, le coût pour procéder à la division parcellaire dépend de plusieurs critères qui peuvent être :

Sujet a lire :

  • L’honoraire du géomètre
  • La superficie du terrain
  • Le nombre de parcelles

Cependant, le coût peut varier entre 600 et 2 000 euros si vous avez envie de faire appel à un géomètre pour obtenir de nombreuses parcelles. Même si cela peut coûter cher, il ne faut pas négliger les bénéfices que vous pourrez obtenir par la suite.

Quelles sont les procédures de la division parcellaire ?

Avant d’entamer les procédures de la division parcellaire, le propriétaire doit d’abord connaître si son terrain est morcelable. Pour cela, il faut vérifier auprès du plan local d’urbanisme l’éligibilité de votre terrain afin d’obtenir l’accord. Dans certains cas, la mairie peut réclamer au propriétaire un document concernant le plan de prévention des risques naturels si votre région est concernée. Bien sûr, il ne faut pas oublier que le risque d’avoir un terrain non constructible peut survenir si vous êtes à côté d’une zone protégée ou s’il y a des monuments historiques.

En ce qui concerne le délai pour la demande, il peut durer jusqu’à 2 mois si votre projet est situé dans une zone particulière. Une fois que vous avez obtenu l’accord pour la division parcellaire, il va falloir faire appel à un géomètre pour poursuivre les démarches administratives.